"18/05/2014" Le Mans, Moto2, course : Mika Kallio double la mise.

"18/05/2014" Le Mans, Moto2, course : Mika Kallio double la mise.

Si en MotoGP une hiérarchie semble maintenant bien établie, en Moto2, à l’image de la Moto3, les écarts entre les vingt premiers sont si infimes que tout reste ouvert pour la course, même si lors de cette mise en grille, les deux hommes forts du weekend semblent être Jonas Folger et Esteve Rabat, tous les deux sur une Kalex.

Au départ, le pilote allemand conserve l’avantage de sa pole position jusqu’à la chicane Dunlop mais doit laisser passer Mika Kallio, Sandro Cortese Luis Salom, Tito Rabat, en élargissant au virage de la chapelle.

Toujours dans le premier tour, Xavier Simeon chute en perdant l’avant dans le chemin aux bœufs.

Au tour suivant, Ricard Cardus et Mattia Pasini chutent à la chicane Dunlop. Visiblement, le pilote italien n’est pas content du pilote Tech3 puisque, énervé, il vient lui tapoter son casque.

Simone Corsi prend la tête alors que Luca Mahias est parvenu à se hisser à une très belle 12ème position au guidon de la TransFIORmers. Le public français applaudit la performance de la toute petite équipe de Christian Boudinot mais doit ensuite encaisser l’abandon de Johann Zarco à la Dunlop durant le 4ème tour, le moteur du protégé de Laurent Fellon s’étant subitement arrêté avec une petite fumée.

Après une dizaine de tours, les positions semblent se stabiliser mais on note néanmoins la remontée de Dominique Aegerter en 7ème position, alors qu'il était en difficulté lors des qualifications.

Le tour suivant, Louis Rossi rentre dans les points puis parvient peu après à doubler Lucas Mahias, en entraînant Anthony West dans son sillage.

En tête, on a toujours un trio composé de Simone Corsi, Mika Kallio et Luis Salom, légèrement détaché devant Tito Rabat, Maverick Vinales et Jonas Folger.

Au chapitre des contre-performances, on note toujours Takaaki Nakagami en 19ème position, une situation qui commence à mécontenter fortement Honda, principal pourvoyeur de fonds du team Idemitsu Honda Team Asia, avec le pétrolier japonais Idemitsu.

A 8 tours du drapeau à damiers, Mika Kallio prend le commandement alors que le trio de tête essaie de résister au retour de Rabat, Folger et Vinales. Le Finlandais comprend vite le danger et creuse peu à peu un petit trou sur ses poursuivants.
Trois tours plus tard, c’est la déception dans le clan français puisque Louis Rossi chute en doublant Anthony West alors que Lucas Mahias est progressivement sorti des points.

Dans le dernier tour……… il ne se passe rien, accentuant une nouvelle fois le contraste entre des essais extrêmement disputés et une course relativement stabilisée, et Mika Kallio inscrit son deuxième succès successif ainsi que la quatrième victoire sur cinq Grand Prix pour le team belge Marc VDS.

Au niveau des machines, on constate que tous les hommes de tête sont équipés en Kalex, d’origine ou non, et que les premières Suter sont 7ème et 8ème avec Luthi et Aegerter. La Mistral est 11ème avec Marcel Schrotter tandis que la TransFIORmers, sans aucun tour de roues préalable, parvient à se classer à une très belle 18ème position.