Informations Course de Côte de Marlhes 2016

Informations Course de Côte de Marlhes 2016

 

Aprés de longues discutions avec la FIM, concernant l'inscription de la course de côte de MARLHES en Championnat d'Europe, il en résulte que notre date n'est pas compatible pour l'année 2016. (1 semaine d'intervalle entre deux courses, ce n'est pas suffisant)

En revanche, nous avons posé notre candidature pour 2017, les 19 et 20 Août ou les 26 et 27 Août, qui devrat être validé par le responsable du Championnat d'Europe Mr Martin Hejduk. (Nous devons nous rencontrer à la mis saison 2016 pour confirmation).

Nous restons donc inscrit en Championnat de France de la Montagne en 2016, et notre course aura lieu les 27 et 28 août au lieu du 20 et 21, afin de ne pas faire doublon avec la course en Italie (Finale du Championnat d'Europe)

 

INFORMATIONS AU PUBLIC

 

TARIF DES ENTREES:

  • SAMEDI DE 10h à 18h : Entrée gratuite
  • DIMANCHE TOUTE LA JOURNEE : Entrée 5 euros

 

LES HORAIRES DU WEEK-END:

  • SAMEDI 27-08 :
    • 10 Heures à 19 Heures:
      • Une montée d'essais libre.
      • Une montée d'essais chronométré.
      • 1ère montée de course.
    • De 19h30 à 22h repas au local du moto-club (Entrée au choix, tartiflette, fromage, dessert, café) 10 €.
    • De 20h30 à 21h30 concert au local du Moto-Club.
    • A partir de 22 Heures un Bal sera organisé par le Moto-Club "Les Marlh'mot" (Entrée gratuite).
    • Possibilité de dormir sur place (prévoir toile de tente, duvet).

     

  • DIMANCHE 28-08 :
    • De 8 Heures à 12 Heures:
      • Une montée d'essai libre.
      • Une montée d'essai chronométré.
    • De 13 Heures à 18 Heures:
      • 2ème Montée de course.
      • 3ème Montée de course.
    • De 19 Heures à 20 Heures 30:
      • Remise des prix.

PLAN DU CIRCUIT:

 

LES STANDS DES PICARLOUX:

 

NOUVEAUTE:

 

Suivez les chronos en direct depuis votre Iphone sur la page d'accueil du site.

A la fin de chaque serie, le directeur de course remonte avec la feuille des temps qui sera transmise directement sur le site du Moto-Club.

 

 

LES GRANDES LIGNES DU REGLEMENT DU CHAMPIONNAT DE FRANCE 2016:

  • ART.1 DEFINITION
    • Un Champion sera désigné dans les classes suivantes :
  1. Moto 25 Power
  2. 125 cc:
  3. Open Montagne :
  4. 600 cc:
  5. 1300 cc :
  6. Side-Cars :
  7. Quads : 
  8. Motos anciennes :
  • Catégorie Promotion (débutants) Hors championnat de France.

 

  • ART. 11 COURSES
    • Il y aura trois montées de course au lieu de deux. ( 1 le samedi et  2 le dimanche), chacune d’elle donnant lieu à l’attribution de points pour le classement du Championnat de France, selon le barème défini à l’article 12.

 

  • ART. 12 CLASSEMENTS
    • Dans chaque classe, les points suivants seront attribués pour chaque montée.
1er 2e 3e 4e 5e 6e 7e 8e 9e 10e 11e 12e 13e 14e 15e
20pts 18pts 15pts 13pts 11pts 10pts 9pts 8pts 7pts 6pts 5pts 4pts 3pts 2pts 1pts

 

 

INFORMATIONS AUX PILOTES

 

Reglement Championnat de France de la Montagne 2016.pdf.pdf (419394)

 

REGLEMENT DE LA CATEGORIE  PROMOTION  COTE  2016  (DEBUTANTS)

  • Dans le cadre des épreuves organisées sous l’égide de la Fédération Française de Motocyclisme celle-ci propose à l’intention des pilotes amateurs un cycle d’épreuves sans classement cumulé dénommé Promotion Côte.
    • Les catégories Promotion sont les suivantes :
  1. Promo 1 : de 125cc à 500cc
  2. Promo 2 : de + 500cc à 750cc
  3. Promo 3 : de + de 750cc à 1300cc max
  • ART. 1 – CONCURRENTS
    • Seuls pourront participer aux courses de PROMOTION, les coureurs de toute nationalité, détenteurs d'une licence NCO ou une manifestation 2016 délivrée par la F.F.M.
    • Les pilotes NCO ne pourront pas rouler dans une des catégories du Championnat de France sur une épreuve à laquelle ils participent dans la catégorie Promotion (excepté en tant que passager side-car).
  • ARTICLE 2 – EPREUVES
    • Les épreuves se dérouleront dans le cadre des courses de cote régionales et du championnat de France de la montagne.
    • L'une ou l’autre de ces courses pourra changer de date sous réserve d’accord de la Commission Nationale Vitesse, des épreuves pourront également être rajoutées ou annulées en cours de saison.
  • ARTICLE 3 – ENGAGEMENTS
    • Les coureurs devront adresser leur demande d'engagement aux organisateurs de ces courses. (Toutes les courses de cote du Championnat de France ont une catégorie promotion)
    • Chaque demande devra être accompagnée du montant des droits fixés pour 2016 à 120 € (dont 10 € de droit de transpondeur).
    • La demande devra être formulée sur un imprimé qui sera délivré par courrier à l’adresse des organisateurs.
    • Le chronométrage s’effectuant à l’aide de transpondeur. Il est sous l'entière responsabilité du concurrent, pendant toute la manifestation et jusqu'à sa restitution.
    • Les engagements seront clos impérativement 30 JOURS avant la date de chaque manifestation.
    • Les pilotes sollicitant un engagement après le délai réglementaire, pour autant qu’il reste des places disponibles, devront s'acquitter d’une majoration de 20€.
    • Les droits d'engagement seront remboursés dans la mesure où le concurrent prévient l’organisateur de son forfait au plus tard à la date de clôture des engagements de l'épreuve en question
    • Passé ce délai et au plus tard avant l'ouverture des vérifications administratives, une pénalité de 30 € sera retenue. Après l'ouverture des vérifications administratives, les droits d'engagement ne seront pas remboursés, ni reportés.
  • ART. 4 – VERIFICATIONS
    • Les opérations de contrôles administratif et technique seront fixées selon les horaires du règlement particulier de l'épreuve et seront communiquées aux concurrents avec leur confirmation d'engagement.
    • Les pilotes des machines se présentant aux contrôles administratif et technique sans leur carte grise ou pour les machines en RSV une facture émise par un professionnel certifiant que la machine ne présente aucun danger se verront refuser la participation à l'épreuve sans pouvoir prétendre au remboursement du droit d'engagement.
    • Les vérifications préliminaires sont des vérifications de sécurité, la conformité de la machine reste sous la responsabilité du pilote.
  • ART. 5 – DÉFINITION DES MACHINES
    • Promotion 1 - Promotion 2 - Promotion 3
    • Tout ce qui n'est pas autorisé et précisé sur ce règlement est présumé interdit.
    • Le motocycle de promotion doit être fabriqué en série et être vendu normalement dans le commerce.
    • Il doit être conforme aux prescriptions du Service des Mines et avoir obtenu l'agrément du Service des Mines dans sa configuration d'origine.
    • La machine doit être obligatoirement immatriculée, à l'exclusion du W (carte grise garage). Les machines en WW seront admises à condition d'être en mesure de présenter la feuille des mines correspondant à la machine. Les machines qui font l'objet d'une procédure RSV sont admises dans le respect de l’article 4. La carte grise devra être présentée au contrôle technique.
    • En dehors des modifications autorisées ci-dessous, la machine doit être conforme aux normes imposées par les règles générales pour les contrôles techniques des épreuves des courses de côte.
  • ART. 6 - CARACTÉRISTIQUES GÉNÉRALES DES MACHINES
    • La cylindrée devra être au minimum de 125cc et au maximum de 1300 cc.
    • Le système de démarrage devra être en état de fonctionnement. Ces éléments peuvent être contrôlés à tout moment.
    • Les reniflards (réservoir d'essence, d'eau, d'huile ainsi que le carter moteur) devront tous aboutir dans un ou plusieurs récupérateurs d'une capacité de 125 cc minimum chacun et d'une capacité totale de 0,5 litre fixés correctement, exception faite des 750 cc et plus (capacité du récupérateur 1 litre). Tous les motocycles doivent être munis d'un système de recyclage fermé. Le reniflard d’huile doit être connecté et se décharger dans la boîte à air. Si le modèle homologué est équipé d'un système de recyclage, celui-ci devra être conservé intégralement.
    • Tous les bouchons, trappes de vidange, filtres à huile extérieurs (type automobile) ainsi que les vis de raccord des circuits de lubrification devront être obligatoirement arrêtés ainsi que les vis d'étriers de freins avant par un fil de sécurité.
    • Les machines devront être présentées aux vérifications techniques avec la partie inférieure du carénage déposée.
  • - PNEUMATIQUES
    • Les pneus utilisés devront être du type tourisme, sculptés, moulés, tarifés, et porter la lettre symbole de vitesse maximum (H.S. V.Z ou W) conformément à la norme ETRTO.
    • Les pneus pluie sont autorisés.
  • - SYSTÈME D'ÉCHAPPEMENT / NIVEAU SONORE
    • Les silencieux pourront être remplacés par un adaptable.
    • Le niveau sonore ne doit pas dépasser 102 dB/A sans tolérance aux régimes définis à l’article 19 des règles générales pour les contrôles techniques.
  • ART. 7 – MODIFICATIONS OBLIGATOIRES
    • -Devront être retirés obligatoirement :
    • - les clignotants (ou scotchés)
    • - le(s) rétroviseur(s)
    • - les repose-pied passager
    • - la plaque minéralogique
    • - le phare (ou scotchés)
    • - le feu arrière (ou scotchés)
  • ART. 8 – MODIFICATIONS AUTORISEES
    • L'usage de la visserie alliage et titane, autre que celle prévue d'origine, est interdite pour la partie cycle et moteur.
  • ART. 9 – PARTIE CYCLE
    • D'origine du type considéré.
  • - CADRE
    • Le numéro de cadre doit correspondre en tous points au numéro figurant sur la carte grise ou sur la facture (cf. article 4).
    • En cas de remplacement du cadre par un modèle d'occasion, le pilote devra avoir en sa possession l'original de la facture d'achat de ce cadre.
    • Tous les cas non conformes seront soumis au Jury de l'épreuve.
  • - CARÉNAGE
    • Tout carénage du commerce sera admis à condition que la fixation présente toutes les garanties de sécurité et conserve l'aspect et la forme générale du modèle d'origine. Les machines ne possédant pas à l'origine de carénage ne pourront pas en être équipées. Le carénage inférieur doit être construit pour recueillir, en cas d'incident moteur, au moins la moitié de la totalité de l'huile et du liquide de refroidissement moteur. Le carénage inférieur devra comporter deux trous de 25 mm de diamètre. Ces trous doivent rester obstrués en condition de piste sèche et peuvent être ouverts uniquement dans les conditions de course sur piste mouillée.
    • Les motos n’ayant pas à l’origine de carénage devront être équipées d’un sabot pour la récupération de la moitié du liquide de refroidissement et de lubrification moteur.
  • - FOURCHE
    • Pièce d'origine du type considéré. Positionnement en hauteur par rapport aux tés de fourche libre. Qualité et quantité d'huile libres. Clapet de fourche libre. Ressort libre et cale de compression autorisée.
  • - RÉSERVOIR D'ESSENCE
    • Pièce d'origine du type considéré.
  • - RÉSERVOIR D'HUILE
    • Pièce d'origine du type considéré.
  • - JANTES
    • D'origine du type considéré. Entretoises des roues avant et arrière libres.
  • - COMMANDES AU PIED
    • Celles-ci sont libres à l’exception de la longueur minimum des repose-pied qui devra être de 65 mm et présenter des extrémités arrondies (rayon minimum 8 mm). Lorsque les repose-pied ne sont pas du genre pliable, ils devront comporter un embout fabriqué dans une matière Téflon, plastique ou équivalent (diamètre 16 mm). Les repose-pied repliables devront être obligatoirement rappelés par un ressort en position basse.
  • - GUIDON
    • Libre du commerce. Les extrémités devront être obligatoirement bouchées. La réparation des guidons est interdite.
  • - AMORTISSEURS AR
    • Changement autorisé en conservant les ancrages d'origine sur le cadre et le bras oscillant. Lorsqu'un système de biellettes ou de renvoi existe, celui-ci devra être conservé d'origine. Seuls sont admis les amortisseurs adaptables se montant sans aucun changement ou modification du système existant.
    • La partie démontable du garde boue arrière peut être retirée.
  • - PONTETS DE FOURCHE
    • Autorisés.
  • - AMORTISSEUR DE DIRECTION
    • Autorisé.
  • - FREINS
    • Sont autorisés le changement des flexibles (la séparation des durites de frein avant devra se faire au-dessus du té de fourche inférieur), du liquide et des plaquettes de frein, à condition que le dispositif adopté présente toutes les garanties de sécurité.
    • Disques de frein adaptables autorisés. Disques carbone interdits.
  • - PROTECTION
    • Une protection fixée sous le bras oscillant, empêchant le pied ou la main d'atteindre la couronne arrière est obligatoire.
    • Elle devra être en matériau de type nylon ou téflon, ou matériaux composites ayant des bords arrondis et une épaisseur minimum de 5 mm.
    • Les supports de béquille devront être réalisés en nylon, téflon ou matière équivalente, auront les dimensions suivantes : diamètre 30 mm, longueur 40mm, vis de fixation en retrait.
  • ART. 10 – PARTIE MOTEUR
    • Tous les carters moteur contenant de l'huile et pouvant être en contact avec la piste suite à une chute, devront être protégés par un carter enveloppant en matériau composite, type carbone ou kevlar.
  • - KICK-DÉMARREUR
    • La pédale de kick pourra être retirée (mais le mécanisme devra rester en état de fonctionner). Les motos homologuées avec un démarreur électrique devront conserver celui-ci.
  • - MOTEUR
    • D'origine du type considéré, mais possibilité d'améliorer les performances. L'aspect extérieur doit rester d'origine.
  • - EMBRAYAGE
    • Pièce d'origine du type considéré. Renforcement des ressorts autorisé. Nombre de disques garnis identiques à l'origine.
  • - BOITE DE VITESSE
    • Boite d'origine du type considéré. Le changement de la démultiplication finale est autorisé. La largeur de la chaîne de transmission finale pourra être changée, mais le pas devra rester d'origine.
  • - SYSTÈME DE REFROIDISSEMENT
    • D'origine du type considéré. Le calorstat peut être retiré.
    • Le liquide de refroidissement doit être remplacé impérativement par de l'eau ou par un mélange d'eau et alcool éthylique, à l'exclusion de tout autre liquide.
  • - COUPE CIRCUIT
    • L’installation sur la moto d’un coupe-circuit interrompant le circuit primaire d’allumage et coupant le moteur lorsque le pilote quitte sa machine (notamment en cas de chute) est recommandée. Ce système peut être commandé soit par un cordon relié au pilote ou par un système sans fil.
  • ART. 11 – PLAQUES NUMEROS
    • L'emplacement pour les numéros de course sera au nombre de trois (deux latérales à l'arrière sur le dosseret de selle et une frontale), de forme rectangulaire, 280 mm X 235 mm.
    • Chiffres : hauteur minimum avant 120 mm, arrière 140 mm, largeur 90 mm, épaisseur 25 mm, espacement 25 mm Fond JAUNE mat (RAL 1003)/ Numéros NOIR mat.
  • ART 12 BRIEFING
    • Un briefing sera organisé sur chaque épreuve avant le début des essais.
    • Tous les pilotes sont tenus d'y participer et devront émarger la feuille de présence.
    • Toute absence sera sanctionnée d’une amende de 75 €.
  • ART. 13 – QUALIFICATIONS
    • Les montées d’essais libres et chronométrées se feront dans l’ordre des numéros.
    • A l’issue des montées d’essais chronométrés, une grille de départ sera établie, tenant compte du meilleur temps de chaque pilote, cette grille de départ sera valable pour les deux montées de course.
    • En cas d’ex-æquo, on tiendra compte de l’autre montée.
    • Dans tous les cas, les pilotes devront au moins effectuer une montée pour pouvoir prétendre aux montées officielles.
    • Il est rappelé que le port du casque est également obligatoire pour le retour.
    • Les pilotes et les passagers devront obligatoirement être vêtus d'une combinaison de cuir, de bottes, de gants et d'une plaque dorsale.
    • En essais comme en course, le retour des concurrents se fera sous la responsabilité du Directeur de Course.
  • ART. 14 CLASSEMENTS
    • Le classement sera effectué en tenant compte du meilleur temps de chaque pilote, les coupes aux 3 premiers seront attribuées en fonction de ce classement.
    • En cas d’ex-æquo dans une manche, on tiendra compte du classement de l’autre montée.
  • ART. 15 – RÉCLAMATIONS
    • La réclamation doit être déposée auprès du Directeur de Course dans la demi-heure suivant la proclamation des résultats (réclamation relative au classement), en conformité avec l’article 8 des règles générales pour les épreuves de course de cote
  • ART. 16 – APPLICATION DU REGLEMENT
    • Tous les cas non prévus au présent règlement seront tranchés par le Jury des Commissaires Sportifs de l'épreuve, conformément aux dispositions des règles générales pour les épreuves de vitesse, du Code Sportif de la F.F.M et de ses Annexes.
  • ART. 17 – RESPONSABILITE
    • Il est rappelé que conformément aux dispositions du code sportif, un concurrent est responsable des agissements de ses accompagnateurs.
    • Il est également rappelé aux concurrents que leurs matériels sont placés sous leur entière responsabilité durant toute la manifestation. Ils doivent notamment en assurer la surveillance constante et ne pourront en aucun cas invoquer la responsabilité civile du club organisateur en cas de vol ou de dégradation.
  • ART. 18 – LAISSEZ-PASSER
    • Les laissez-passer pilotes ou mécaniciens fournis par les organisateurs ne sont ni vendables, ni cessibles à titre gracieux.
    • Toute fraude entraînera la confiscation immédiate et définitive des laissez-passer incriminés, sans préjuger des sanctions disciplinaires encourues par le pilote à qui ils ont été délivrés.