Jerez, Moto3, course : El Diablo tente le rodéo !

Jerez, Moto3, course : El Diablo tente le rodéo !

Les différentes séances qui ont précédé cette course ont permis de dresser un panorama assez précis des forces en présence sur le circuit andalou; d'un côté Fabio Quartararo qui connaît très bien la piste et qui y affiche des ambitions que sa première pole position en Grand Prix ne fait que confirmer, de l'autre l'incontournable Danny Kent, leader du championnat toujours aux avant-postes depuis le début de l'année et légèrement gêné dans son meilleur tour de qualification.

Comme si cette dualité ne suffisait pas, un écart infime permet à Miguel Oliveira de prétendre pouvoir défendre ses chances de monter sur n'importe quelle marche du podium, sans même parler des autres KTM officielles de Brad Binder et Karel Hanika, ou de celle du surprenant Philipp Oettl et, finalement, de n'importe lequel des 18 pilotes qualifiés dans la même seconde!

En conférence de presse, Fabio Quartararo a été clair concernant la stratégie qu'il allait utiliser pour cette course: "je vais essayer de creuser  un écart d'une seconde durant le premier tour."
Au moins, la couleur est annoncée!

Ce matin, le ciel est couvert, l'air est 22°, la piste à 25°, soit des conditions idéales, et quand les feux rouges s'éteignent pour 23 tours, c'est Miguel Oliveira qui fait le holeshot alors que Danny Kent se fait enfermer par Oettl et Binder. Durant ce premier tour, on assiste également à la remontée de Romano Fenati qui vient se positionner en 5ème position.

Dans le deuxième tour, les quatre hommes de tête,  Miguel Oliveira, Danny Kent, Fabio Quartararo et Brad Binder commencent à s'échapper et creusent un écart d'une seconde sur le peloton.

Maria Herrera chute dans le troisième tour et est évacuée sur une civière tandis que Karel Hanika subit un highside au quatrième.

Danny Kent s'empare du commandement au cinquième tour et commence à imposer son rythme tandis que son coéquipier, Efren Vazquez, fait le forcing pour rattraper le groupe des quatre leaders.

Trois tours plus tard, Miguel Oliveira et Fabio Quartararo sont en bagarre pour la deuxième place, ce qui permet à Efren Vazquez de recoller définitivement au groupe de tête.

Au 11ème tour, soit grosso-modo la mi-course, les cartes sont redistribuées avec le passage en tête de Fabio Quartararo puis de Miguel Oliveira. Le pilote français reprend l'avantage au tour suivant avant de subir une attaque de Danny Kent. Dès lors, les dépassements s'enchaînent sans cesse même si le britannique maintient un certain leadership devant le Français.

Au 15ème tour, Hiroki Ono, alors positionné aux alentours de la dixième position, se rate et emmène Jakub Kornfeil au sol.

Au passage suivant, Fabio Quartararo reprend la tête alors que Efren Vazquez, qui a dû forcer sur ses pneus pour revenir sur le groupe de tête, ne peut plus suivre le rythme des leaders.
Au contraire, Jules Danilo fait la plus belle course de sa carrière puisqu'il figure dans le peloton  des poursuivants, en 12ème position, en lutte pour la 9ème place.

A trois tours du drapeau à damiers, Danny Kent augmente le rythme et réalise le meilleur partiel mais cela n'impressionne pas les deux autres prétendants à la victoire que sont Oliveira et Quartararo.

Le pilote portugais attaque le dernier tour en tête devant Fabio et Kent. Fabio Quartararo freine un peu tard et Danny Kent passe,  mais on n'a alors encore rien vu car dans le dernier virage, le pilote français tente le tout pour le tout et arrive complètement en travers, va toucher Kent en complet dérapage contrôlé, avant de devoir élargir et laisser ce dernier franchir la ligne d'arrivée en tête devant Miguel Oliveira.

Pas de podium pour le Français mais un véritable numéro d'acrobatie qui promet vraiment pour le futur...

Jules Danilo finit à une très belle 12ème place, devant Livio Loi 13ème et Alexis Masbou 15ème.