La Direction de course se justifie après la pénalité contre Valentino Rossi

La Direction de course se justifie après la pénalité contre Valentino Rossi
Pour justifier la sanction infligée à Valentino Rossi, la Direction de Course a pointé du doigt le comportement du pilote italien, amenant la chute de Marc Marquez.
 

Valentino Rossi a été «irresponsable» selon le Directeur de Course. (L'Equipe)

Après avoir sanctionné Valentino Rossi suite à son accrochage avec Marc Marquez, obligeant l'Italien à partir de la dernière position lors du dernier Grand Prix de la saison, et compromettant ainsi ses chances de titre, la Direction de course s'est justifiée ce dimanche, arguant que le leader du championnat avait «délibérément pris le virage large afin d’essayer de pousser l’autre pilote hors de la trajectoire». Mike Webb, le directeur de course du MotoGP, a qualifié ce comportement de «conduite irresponsable».
Sans citer les pilotes, Webb a révélé en substance leurs discours, précisant notamment que Valentino Rossi «était d’avis que Marc ralentissait délibérément le rythme de la course et que c’était injuste». Si la Direction de Course a d'abord estimé que la faute était partagée, elle a par la suite souligné que contrairement à Rossi, «Marquez n’a pas provoqué de contact ni enfreint la moindre règle». Les Commissaires de la FIM étudient actuellement l'appel de la team Movistar Yamaha qui, si elle n'est toujours pas satisfaite de la décision, aura cinq jours pour faire appel auprès de la Cour Disciplinaire Internationale de la FIM.

Des réactions partagées

«Il ne roulait que pour me poser des problèmes, a regretté Valentino Rossi après la course, tout en niant avoir volontairement poussé son rival. J'ai essayé de prendre le virage 14 large pour avoir une meilleure trajectoire et le ralentir. Malheureusement il est revenu sur moi et je crois qu’il est tombé à ce moment-là.» Un avis que ne partagent pas Jorge Lorenzo et Dani Pedrosa, lesquels ont même estimé en conférence de presse que la sanction aurait dû être plus lourde. «J’ai fait des choses assez similaires, et ils m’ont donné une course de pénalité, a rappelé Lorenzo. Je pense que si un autre pilote faisait exactement la même chose que ce qu’a fait Valentino aujourd’hui, il serait plus sévèrement sanctionné.» De son côté, Pedrosa s'en est pris aux «zones d'ombre» du règlement. Le principal intéressé, Marc Marquez, ne s'est pas exprimé sur la sanction, mais a simplement exprimé son soulagement de ne pas être blessé, et sa déception de ne pas avoir obtenu de points.
Alors que l'appel du team Movistar Yamaha est encore en cours d'étude, et que certains pilotes, comme Jorge Lorenzo ou Dani Pedrosa, appellent à une punition plus sévère, les lecteurs de L'Équipe.fr ont pris fait et cause pour le leader du championnat du monde. Sur les 47 701 votants, 79% estiment en effet que la sanction infligée à Valentino Rossi est injustifiée.