Le Mans, Moto3, Course : Romano Fenati donne le sourire à Valentino Rossi!

Le Mans, Moto3, Course : Romano Fenati donne le sourire à Valentino Rossi!

Le ciel est à peu près immaculé dans la Sarthe, l'air y est à 17° et la piste à 15°, ce qui s'approche de bonnes conditions de course.

Mais ce qui prévaut, avant le départ de ce Grand Prix de France, c'est surtout l'occasion en or pour le poleman, Fabio Quartararo, de marquer de "gros points" face à un Danny Kent qui mène le championnat  mais qui s'élancera du fond de grille. Ce dernier est en effet complètement passé à côté des deux tours auxquels s'est réduit la qualification, arrivée de la pluie oblige.

Il nous l'a déclaré, le jeune niçois rêve même de gagner son Grand Prix national, même si la tâche s'avèrera ardue face à un plateau extrêmement compétitif. Toutefois, à l'image de Kent, bon nombre de ténors se sont faits piéger par la qualification et une alliance Navarro/Quartararo paraîtrait opportune pour creuser le trou avant que ces derniers ne reviennent aux avant-postes...

A l'extinction des feux rouges, Fabio Quartararo s'élance parfaitement mais Romano Fenati et Francesco Bagnaia réussissent à prendre le meilleur avant la chicane Dunlop qui verra la chute de Remy Gardner.  Dans le premier tour, Vazquez, Binder et Rodrigo devront également renoncer suite à une chute.

Après quatre tours, un premier groupe composé de Romano Fenati, Niccolo Antonelli, Fabio Quartararo, Francesco Bagnaia, Enea Bastianini, Jakub Kornfeil, Miguel Oliveira, Isaac Vinales et Jorge Navarro réussissent à creuser un trou de plus d'une seconde sur le peloton qui, comme attendu, voit la remontée éclair de Danny Kent.

Jorge Navarro chute toutefois à la chicane Dunlop au 6ème passage alors que Romano Fenati essaie de s'échapper, ce qui incite Fabio Quartararo à passer deuxième et faire le forcing pour tenter de le rejoindre. L'écart entre les deux hommes est alors de 7 dixièmes entre les deux hommes.

Au 8ème tour, Enea Bastianini prend l'avantage sur le Français et les deux hommes remontent sur le leader de la course. Pendant ce temps, Danny Kent continue sa remontée en solitaire    

Enea Bastianini, un ton au-dessus des autres, s'empare du commandement au 9ème tour, avant qu'un Romano Fenati retrouvé ne s'en laisse pas compter; les deux hommes vont quasiment au contact.

Jules Danilo chute à la mi-course, moment où les neuf hommes de tête se regroupent en quelques dixièmes; Fenati, Quartararo, Bastianini, Oliveira, Antonelli, Bagnaia, Kornfeil, Vinales et... Danny Kent!

A 7 tours du drapeau à damiers, Fabio Quartararo subit un highside à la sortie de la chicane Dunlop et voit malheureusement tous ses rêves concernant ce Grand Prix de France s'envoler.  Sort similaire pour Alexis Masbou un peu plus tard, suite à une contact avec Niklas Ajo,  réduisant ainsi à néant tous les espoirs des supporters français.  A l'opposé, Danny Kent est maintenant 4ème, à 6 dixièmes de la victoire. Après sa superbe remontée, aura-t-il des pneus en assez bon état pour briguer la première place?   Son équipe lui passe un panneau indiquant de stabiliser sa position mais ce serait sans compter sur l'esprit de compétition qui anime chaque pilote; le britannique passe troisième au 23ème tour.

A deux tours du drapeau à damiers, ils sont quatre pour trois marches du podium ; Bagnaia, Fenati, Kent et Bastianini.

Dans le dernier tour, Romano reprend le meilleur dans la ligne droite et parviendra même à s'assurer une toute petite marge lui permettant de remporte cette course devant Enea Bastianini et Francesco Bagnaia, soit u npodium 100% italien!

Après la course, Fabio Quartararo, évidemment très déçu, avouera devoir prendre des risques pour compenser un manque de vitesse en ligne droite.

Livio Loi termine 11ème et marque à nouveau des points.