Le Mans, MotoGP, Course : Doublé Yamaha mais c'est le duel Marquez/Iannone qui enflamme la foule !

Le Mans, MotoGP, Course : Doublé Yamaha mais c'est le duel Marquez/Iannone qui enflamme la foule !
Conditions idéales dans la Sarthe pour ce Grand Prix de France se déroulant devant une affluence record de spectateurs sur laquelle nous reviendrons; ciel immaculé, température de 18° dans l'air et de 32° sur la piste, offrent à cette course des conditions presque idéales.

Même si Honda et Ducati semblent en mesure de remporter la course, les Yamaha semblent globalement consistantes durant ce weekend, même si cela ne s'est guère traduit dans le classement de la qualification...

A l'extinction des feux rouges, Andrea Dovizioso fait parler la puissance de sa Ducati alors que Marc Marquez se rate puis se fait légèrement tasser par Jorge Lorenzo.  Le champion du monde en titre place alors un freinage très/presque trop ambitieux à la chicane Dunlop, mais s'en sort quand même pour se stabiliser momentanément à la 4ème position derrière Jorge Lorenzo et les deux Ducati officielles.  

Au 2ème passage à cet endroit, Dani Pedrosa perd l'avant de sa Honda RC213V sans aucune gravité puisqu'il peut repartir immédiatement. C'est ensuite Stefan Bradl qui va au sol à la chapelle un tour plus tard alors qu'Aleix Espargaro est rentré au stand avec la Suzuki. Mike chute (à la Dunlop?) et rentre également à son box.

Pendant ce temps, Lorenzo bat le record du meilleur tour en course en 1.33.004 et Valentino Rossi passe Marc Marquez au freinage du chemin au bœufs. Pour une fois, ce dernier n'insiste pas vraiment.

Un tour plus tard, Scott Redding chute à la sortie de la chapelle alors que Valentino Rossi entérine un nouveau record du meilleur tour en course en 1.32.879.

Au 5ème tour, Bradley Smith profite d'une erreur de Marc Marquez à l'entrée du garage vert pour passer le pilote Honda.

Trois tours plus tard, Cal Crutchlow perd l'avant de sa Honda au virage de la Chapelle.

Lors de la boucle suivante, Jorge Lorenzo possède une petite avance de 4 dixièmes sur Andrea Dovizioso, Andrea Iannone, Valentino Rossi, Bradley Smith et Marc Marquez.

Au 11ème tour, Valentino Rossi passe Andrea Iannone à l'entrée des S bleus sous la clameur du public.

Un peu avant la mi-course, le pilote Yamaha revient dans les roues de la Ducati #4 et la passe au virage du raccordement.

A la mi-course, le Top10 est donc composé de Lorenzo, Rossi Dovizioso, Iannone, Smith, Marquez, Pol Espargaro, Hernandez, Petrucci et Hayden.
Loris Baz est 13ème, puis 12ème quand Jack Miller perd l'avant de sa Honda à la réaccélération de la Dunlop.

En tête de course, l'écart entre les deux pilotes Yamaha est presque stabilisé autour des 1,7 secondes.

A neuf tours de la fin de course, Andrea Iannone dont l'épaule est toujours blessée, se fait rattraper par Bradley Smith, lui-même à portée de Marc Marquez. Ce dernier lance une attaque à 6 tours du drapeau à damiers et passe les deux hommes d'un coup à la Dunlop. Si le pilote britannique s'avoue de fait vaincu, Andrea Iannone n'entend pas se laisser intimider et, profitant de l'accélération de la Ducati, entame une série de "passe-passe" qui durera plusieurs dizaines de virages et plus de deux tours; au final, c'est le #93 qui sortira vainqueur de ce qui deviendra sans doute un des moments d'anthologie de la MotoGP!

Ce Grand Prix s'achève donc sur la victoire incontestée de Jorge Lorenzo devant son coéquipier et des Ducati toujours aux avant-postes, alors qu'il semble évident que Marc Marquez ait rencontré un problème en course, ce qui ne devrait pas renforcer la sérénité chez Honda...

Au championnat, Jorge Lorenzo remonte à la seconde position, à quinze points de son coéquipier mais quatre points devant Andrea Iannone. Marc Marquez est 4ème, à 33 points.