Lorenzo met la défaite sur le compte de son pneu

Lorenzo met la défaite sur le compte de son pneu

Le Champion du monde sortant se contente d'une deuxième place, peu satisfaisante à son goût. L'Espagnol pointe en particulier les pneumatiques, son principal problème ce week-end.

Après une séance qualificative imparfaite (des minutes perdues après un pneu défectueux, une erreur dans son tour lancé), Jorge Lorenzo avait à cœur de renverser la vapeur ce dimanche. Hélas, malgré une attaque sur Valentino Rossi seulement dans le deuxième tour, l'Espagnol ralliait l'arrivée au rang de dauphin.

"Lors des trois premières courses de l'année, j'ai réussi mes départs. Ça n'a pas été le cas aujourd'hui, et c'est rageant ! Un peu plus tard j'ai dépassé Valentino, mais j'ai freiné trop fort, perdu de l’adhérence, et il m'a aussitôt repassé", se remémore le Majorquin.

"Je perdais certes du terrain tour après tour, mais je suis parvenu à combler l'écart pendant un moment. Immédiatement après cela, j'ai été victime de spinning à la roue arrière en ligne droite. J'ai donc gardé la commande d'accélérateur à 80 % ouverte, quelle que soit la vitesse enclenchée."

Un champion mécontent

Le pilote officiel Yamaha est un perfectionniste, et voit le verre à moitié vide à l'issue de ce premier week-end européen conclu à la deuxième place. "Le départ était mauvais. Évidemment, je ne peux pas rouler comme je le souhaiterais en étant dans le sillage d'un pilote ! Puis, je n'étais pas à l'aise avec la température des gommes, qui est devenue trop élevée."

La gomme postérieure est incriminée par Lorenzo : "L'arrière ne m'a pas offert la chance de me battre pour la gagne, alors que le pneu avant me convenait mieux. Nous étions plus compétitifs avec la version tendre à l'arrière, mais nous sommes convaincus que Michelin va travailler afin de fournir un matériel plus satisfaisant", assure-t-il.

Unique aspect positif de cette journée, les 4 points repris à Marc Márquez et ce podium qui lui permet de décrocher son 100e podium en MotoGP. "C'est une statistique qui me rend fier, puisque seulement Rossi et Pedrosa ont réussi cette performance auparavant."