MotoGP - Et si des pilotes aidaient Rossi à Valence ? La théorie pas si folle...

MotoGP - Et si des pilotes aidaient Rossi à Valence ? La théorie pas si folle...

L'Affaire est encore fraîche et particulièrement sensible vu la couverture médiatique de l'incident. Il est vrai que l'ensemble des presses généralistes, habituellement peu inclines à parler 'Sport Moto', ont largement médiatisé le clash entre Valentino Rossi (Movistar Yamaha) et Marc Marquez (Repsol Honda) lors du Grand Prix de Malaisie, à Sepang.

Mais un jour après ce qui restera comme un coup de tonnerre dans la catégorie reine, il est temps de passer, et de penser, à la suite. La sanction étant confirmée après le rejet de l'appel, Valentino Rossi s'élancera bel et bien de la dernière place du Grand Prix de Valence, dernière épreuve qui désignera le futur Champion du Monde. Même si l'Italien a fait planer la menace d'un boycotte, il semble peu probable que ce dernier s’exécute car, si ses chances de titre sont aujourd'hui bien moindre, elles sont loin d'être nulles.

Les réseaux sociaux, largement conquis à la cause du nonuple Champion du Monde, ont lancé une hypothèse qui nous a paru suffisamment intéressante pour qu'on en parle. Dans le camp des fans du numéro 46, si l'on ne remet pas en cause le geste de Rossi, on le dédouane largement en renvoyant la responsabilité du geste à un Marquez trop envahissant. La vue en hélicoptère et les differents ralentis ont effectivement donné une version plus partagée de l'incident où il semblerait que ce soit l'espagnol qui vienne d'abord toucher la jambe de Rossi, avant que celui-ci ne l'écarte du geno (voir la vidéo ici).  Bref la suite on la connait et on ne va pas refaire le film.

            Les fans de l'enfant de Tavullia, estimant que les torts étaient partagés et que la sanction appliquée à Rossi est bien trop lourde, débattent depuis sur les forums motards et autres réseaux sociaux et s'interrogent sur la solidarité et loyauté des autres pilotes. Et on s'interroge de fait avec eux.

Quand certains n'y vont pas par quatre chemins :

"Et si d'autres pilotes lui rendait justice ? Le laissait passer au départ en attendant 3 secondes après que les feux soit éteints ? Ou tentait de ralentir un maximum Lorenzo ? Rossi a beaucoup d'amis, qui eux ne jouent pas le titre. Il faut qu'il y aille, cette course pourrait réserver des surprises."


D'autres expliquent avec un peu plus de retenue :

"Moi je vote pour que tous les pilotes lui ouvre la porte sous les yeux de tous, qu'il puisse remonter vite en tête et se battre à la régulière pour le titre."


            Une idée qui ne nous semble pas si farfelue que ça. Car si on imagine mal l'ensemble des pilotes retarder leur départ pour laisser passer l'Italien, il n'est pas impossible que certains ouvrent la voie au passage du Dottore. Pourquoi ?

Pour plusieurs raisons selon nous :

*Parce que si tout le monde est d'accord pour dénoncer l'acte de Rossi, nombreux sont ceux à avoir constaté ce qu'avait dénoncé le vétéran :  Marquez a joué le jeu de Lorenzo en lui mettant des bâtons dans les roues.

*Pour le spectacle, ensuite, pour permettre aux deux rivaux de s'affronter une dernière fois à armes-égales et pour permettre à l'homme qui mène le Championnat du Monde 2016 depuis le premier jour de se défendre dans une conclusion à la hauteur de cette saison de haute-volée.

*Par contestation. Marquez n'en est pas à son premier fait d'armes et beaucoup d'observateurs ont, par le passé, dénoncé le traitement de faveur fait à l'Espagnol, par les instances organisatrices (la Dorna).

*Par défiance envers cette même Dorna, firme espagnole, a qui certains prêtent des intentions obscures visant à avantager les pilotes ibériques et à planter Rossi (Allez faire un tour sur le site de la Dorna pour vous faire une idée. L'absence de l'Italien saute étrangement aux yeux...)

*Par loyauté enfin, Valentino Rossi comptant quelques bons amis dans les rangs de la catégorie reine, et de nombreux autres pilotes qui le respecte énormément.

            Si cette hypothèse envisagée par la communauté 46 venait à être un tant soit peu vérifiée, les différents scénarios cités précédemment ne sont plus du tout de la science-fiction.

Aujourd'hui, Riccardo Cucchi, journaliste sportif italien a confirmé cette théorie en affirmant sur la Radio Rai Uno qu'un groupe de pilotes avait clairement fait part de leur intention à Rossi : "Va à Valence, nous te laisserons passer pour que tu puisses te batttre contre Lorenzo."

           
Dans l'hypothèse d'un titre dans ces conditions, les anti-Rossi ne manqueront pas de crier à la manipulation en dénonçant une couronne au rabais et offerte sur un plateau à l'Italien. A vrai dire, exactement les mêmes critiques faites à l'heure actuelle par les pro-Rossi envers Lorenzo.

            Il y a quelques jours encore, nul n'aurait pu imaginer la tournure qu'aurait prise cette fin de saison unanimement saluée comme un des meilleurs crus de ces 10 dernières années. Hier, on s'amusait d'une malheureuse mouette et on admirait les joutes spectaculaires offertes par 4 pilotes hors du commun. Aujourd'hui, on a hâte que se joue l'épilogue d'un mélodrame qui laissera un goût étrange dans la bouche de tous. Mélange de déception, de colère et de désillusion. Le 8 novembre prochain, le drapeau à damier flottera pour la dernière fois de l'année, désignant LE nouveau Champion. A cet instant, la saison 2016 et son nouvel homme fort, quel qu'il soit, rejoindront les pages d'histoire de la catégorie reine, cristallisant pour longtemps la polémique et la rancœur.

             Si chacun aura son point de vue sur tout ça, tous n'auront qu'un Champion. Le leur.



            En effet, Rossi possède 7 points d'avance sur son coéquipier ce qui laisse envisager plusieurs scénarios :

* Le moins probable, Lorenzo chute ou abandonne. Rossi est titré d'office.
*Si Lorenzo remporte le GP, Rossi doit être second.
*Si Lorenzo termine deuxième, Rossi doit obligatoirement être troisième. Dans l'éventualité d'une 4ème place du pilote Yamaha, les deux hommes serait à égalité de points, ce qui conduirait au sacre de Lorenzo (ce dernier comptant une victoire de plus sur la saison).
*Si Lorenzo termine en troisième position, il s'agirait de la configuration la plus confortable pour Rossi pour qui une quatrième, une cinquième ou une sixième place suffirait à remporter un 10ème titre.
*Si Lorenzo termine au pied du podium, ce qui semble à l'heure actuelle peu probable, un Top 9 suffirait à Rossi.

            En partant de la dernière position, la tâche sera ardue pour Rossi qui devra se défaire du peloton pour revenir aux avant-postes. Oui mais...