Onze ans après, Movistar pourrait récupérer Dani Pedrosa

Onze ans après, Movistar pourrait récupérer Dani Pedrosa

L'entreprise espagnole, qui a autrefois vu son pilote star la quitter pour Repsol, pourrait faire de Dani Pedrosa le coéquipier de Valentino Rossi en 2017.

O. P., Le Mans - La vengeance est un plat qui se mange froid et celui que Movistar a préparé à Repsol a été cuisiné pendant onze ans, les onze saisons que Dani Pedrosa aura passées en MotoGP.

L'entreprise espagnole, propriété de Telefónica, serait ravie de récupérer le pilote catalan, sorti de sa formule de promition, la Movistar Activa Cup, et qui en 2006, alors qu'il détenait un titre de Champion du monde 125cc (2003) et deux en 250cc (2004 et 2005), a intégré le MotoGP dans le giron de Honda et avec Repsol comme sponsor principal. Un transfert au goût de trahison pour Movistar.

À en croire certains médias, comme El País, Pedrosa abandonnerait Honda à la fin de cette année pour rejoindre Yamaha en 2017, en tant que coéquipier de Valentino Rossi.

La première intention de la marque aux diapasons a toujours été de s'adjuger les services de Maverick Viñales, en remplacement de Jorge Lorenzo, néanmoins les exigences économiques de l'étoile montante de la discipline pourraient avoir conduit à un revirement de situation.

"Ma situation est la même qu'il  a deux semaines, à Jerez. J'ai plus qu'une ou deux offres sur la table", assurait Dani Pedrosa vendredi, depuis Le Mans. Quant à Valentino Rossi, il indiquait dès l'ouverture de ce Grand Prix de France : "Movistar veut un Espagnol, le choix se fera donc entre Viñales et Pedrosa."

Des sources chez Honda ont assuré à Motorsport.com que rien n'indiquait que Pedrosa ait opté pour Yamaha. Il est toutefois vrai que la discrétion a toujours été l'une des principales caractéristiques de l'Espagnol.