Qatar, Moto3, course : Alexis Masbou éclaire le désert du Qatar !

Qatar, Moto3, course : Alexis Masbou éclaire le désert du Qatar !

Avec six pilotes dans le même dixième de seconde, la course des Moto3 s'annonce extrêmement disputée.

Fabio Quartararo anticipe donc une course en paquet et la question qui se pose est de savoir qui va jouer les attaquants, qui va plutôt jouer stratégique en attendant les derniers tours et, finalement, qui aura raison...

La course: Au moment où les motos s'élancent pour leur ultime tour de chauffe, Gabriel Rodrigo et Alessandro Tonucci ne parviennent pas à démarrer et s'élanceront donc derniers. 

A l'extinction des feux rouges, Alexis Masbou fait  le holeshot et franchit en tête un premier virage dont Miguel Oliveira ne verra pas la fin sur ses deux roues ...

Durant le premier tour les attaques commencent immédiatement et Niccolo Antonelli prend très ponctuellement la tête. Au tour suivant, il prend à nouveau la tête devant Brad Binder et Fabio Quartararo et Alexis Masbou alors que Niklas Ajo chute et abandonne.

Fabio Quartararo entame le troisième tour en prenant tout simplement la tête de son premier Grand Prix, devant Francesco Bagnaia alors que, le peloton commence à s'étirer légèrement. Mais la longue ligne droite permet aux poursuivants de revenir sur l'home de tête et bouleverse encore une fois la tête du classement, Kent, Binder, Masbou, Quartararo, Bagnaia, Vazquez, Antonelli, Navarro et quelques autres formant un long paquet allongé.

Kent et Binder parviennent à nouveau à prendre quelques longueurs mais Masbou les recolle et ramène le peloton.

Au septième tour, on a encore une bonne dizaine de pilotes en lutte pour la victoire alors que Zulfahmi Khairuddin chute et abandonne.
Au tour suivant, Masbou reprend la tête devant Antonelli, Binder, Vazquez, Kent, Bagnaia, Quartararo, Navarro et Bastianini.

Un tour avant la mi-course, les esprits commencent à s'échauffer entre Masbou, Vazquez et Bagnaia; les carénages en porteront probablement les traces...
Efren Vazquez a décidé de mener le peloton alors que Hiroki Ono vient toucher Fabio Quartararo et chute avant d'abandonner. Cela ne perturbe pas trop le Français. Enea Bastianini fait son entrée dans le trio de tête pendant que Remy Gardner chute lui-aussi et abandonne, tout comme Livio Loi au tour suivant.

En tête, 5 pilotes parviennent à prendre quelques longueurs; Kent, Binder, Bagnaia, Bastianini et Vazquez.  Une fois de plus, Masbou refait la jonction et parvient à ramener Fabio Quartararo et le reste du peloton. mais à nouveau, les cinq hommes de tête s'échappent un peu et semblent cette fois en mesure de creuser un tout petit écart. Il reste 6 tours.
Au tour suivant, les hommes de tête ont réussi à prendre une seconde d'avance sur le second groupe mais celui-ci fait le forcing et assure la jonction un tour plus tard, sous l'impulsion de Fabio Quartararo qui, pourtant, semble légèrement manquer de moteur.
Il reste alors 4 tours et la tension monte d'un cran...

Au passage sur la ligne, à trois de l'arrivée , Bagnaia reste plein gaz sur l'herbe synthétique tandis que Quartararo remonte en troisième puis deuxième position avant de prendre la tête des opérations!
La ligne droite, dans laquelle la Honda du jeune Français semble légèrement poussive, mélange à nouveau les cartes et tout est à refaire à deux tours du drapeau à damiers.
Mais le jeune Fabio est aussi courageux que talentueux et reprend le commandement.
Au passage sur la ligne avant le dernier tour, le classement est toutefois dirigé par Vazquez, Bastianini et Masbou.

Bataille de chiffonniers, contacts et on retrouve Vazquez, Bastianini, Masbou, Kent, Antonelli, Vinales et Quartararo en lutte dans les derniers virages.
A l'entrée de la ligne droite, Alexis Masbou est second et, en homme d'expérience, profite de l'aspiration pour passer Bastianini et remporter une superbe seconde victoire en Grand Prix devant Enea Bastianini (parti 21ème) et Danny Kent.

Fabio Quartararo termine son premier Grand Prix à une excellente 7ème place tandis que Jules Danilo doit se contenter d'une 20ème place, Loris Cresson, arrivé sur place en urgence pour remplacer Ana Carrasco,  d'une 29ème.

Au final, on a assisté à un Grand Prix de toute beauté et, entre l'expérimenté Alexis Masbou et le très talentueux espoir Fabio Quartararo, on devrait logiquement reparler des Français très prochainement...