Rallye de Corse

Rallye de Corse

Christophe Velardi reste maître en Corse

3e manche du Dark Dog Rallye Moto Tour

Victoire Velardi au Rallye de CorseChristophe Velardi confrme sa victoire d'étape en remportant le Rallye de Corse au guidon de sa Ducati Multistrada. Il conforte ainsi sa place en tête du Dark Dog Rallye Moto Tour. Sur cette 3e manche du championnat de France des Rallyes Moto, le pilote Ducati Moto Prestige d’Ajaccio devance Florent Derrien, pilote officiel du KTM Team France, qui a tenu tête à un autre pilote corse, Thomas Verdoni, impressionnant au guidon de sa Honda CBR1000R.

Derrien prend la nuit

De jour, Christophe Velardi n’a laissé que des miettes et n’a cédé que quelques centièmes de secondes à ses adversaires et les 96 autres pilotes du Rallye de Corse. De nuit, Florent Derrien a sorti le grand jeu. Au guidon de son mono KTM Duke 690 R, il remporte trois des quatre spéciales disputées en nocturne et s’impose sur l’étape de nuit avec plus de 2 secondes d’avance sur Christophe Velardi et plus de 3 secondes sur Thomas Verdoni. Florent Derrien fait mentir la légende qui veut que seuls les pilotes corses sont en mesure de s’imposer sur leur terrain. Mais cet exploit n’est pas suffisant pour reprendre les 7 secondes concédées sur l’étape de jour.

Du mouvement au classement

Rallye de CorseFlorent Derrien s’incline donc au classement scratch du Rallye de Corse. Il termine deuxième derrière Christophe Velardi qui conforte sa place en tête du championnat. Florent remonte à la 2e place au classement du Dark Dog Rallye Moto Tour devant Laurent Filleton vainqueur du rallye de la Sarthe, Julien Toniutti et Bruno Schiltz.

Ces autres prétendants au titre 2015 ont suivi les débats un peu à distance. Julien Toniutti (Yamaha Racing/2B Moraco/Team Delétang) et sa MT-09, Laurent Filleton (KTM Team France/SuperDuke 1290 R) et Bruno Schiltz (MV Agusta/Paris Nord Nord/Ultimate Driver) ont réussi à placer quelques attaques mais terminent dans cet ordre de la 4e à la 6e place du Rallye de Corse.

Les Corses se placent dans les catégories

Julien Toniutti et Laurent Filleton complètent le podium Roadsters dominé par Christophe Velardi. En Top Sport, l’homme fort est Thomas Verdoni mais Jérôme Argoud (Kawasaki ZX-6R) et Sonia Barbot (Suzuki GSX-R 1000) réussissent à se hisser sur les autres marches du podium. Sonia en profite pour impressionner à nouveau le monde du rallye moto en terminant 21e de ce Rallye de Corse. En Mono, Florent Derrien tient donc à distance les pilotes insulaires, Adrien Santoni (KTM 690 SMC) et Denis Jover (Honda 450 CRM). En Sport 1, le podium est 100 % corse avec Thierry Canazzi, Félix Caviglioli et Jean-Noël Andreotti, tous sur KTM.

Plusieurs favoris confirment

En Sport 2, Maxime Mettra (Kawasaki Versys 650) garde la main devant Michael Brelly (Kawasaki ER6) et Hervé Poggi (Yamaha MT-07). Chez les Scooters, Mathieu Bruneau (Honda 750 Integra) reste le patron devant Marc Troussard et Patrick Schmuck, tous deux sur Yamaha TMax. En side-cars, Alain et Edith Amblard (Suzuki 1300 GSX) continuent à dominer devant Bruno Marlin (Benelli Choda), qui faisait pour la 1ère fois équipage avec sa fille Sophie et Frédéric Ménard et Béatrice Banut (BCS Kawasaki). En 125, Kevin Cheylan (MZ), 54e au scratch, se désole de rester souvent seul dans cette catégorie tout comme Gérard Spagli (Kawasaki 1000 Z), unique pilote en catégorie Anciennes. En Classiques, Nick Ayrton (Suzuki 1100 GSX-R) l’emporte devant Stéphane Guéguin (Yamaha 250 TDR) et Jean Berrabah (Yamaha 1000 FZR). Le leader de la catégorie, Antoine-François Caviglioli a été contraint à l’abandon après une crevaison.
Parmi les abandons sur ce Rallye de Corse, on note aussi celui de Davy Gambino après une chute et une blessure au poignet. Licencié à l’UM Ain, Davy pointait 9e position au championnat de France Elite.

Histoire de rallye

Chaque épreuve met en lumière des histoires révélatrices de l’esprit du rallye moto. En Corse, on retiendra l’aide apportée par le champion de France en titre et pilote officiel Yamaha, Julien Toniutti, à un autre pilote Yamaha, Benoît Nimis, qui est aussi un de ses adversaires au championnat. Benoit a chuté avec sa Yamaha MT-09 juste à l’arrivée d’une spéciale samedi après-midi. Julien n’a pas hésité à lui prêter des pièces, levier d’embrayage et cale-pieds cassés et à l’aider à remettre sa moto en état. « Sans Julien, avoue Benoit, je n’aurais pas pu continuer le rallye ». Benoît Nimis termine 11e en Corse.

Prochain rendez-vous du Dark Dog Rallye Moto Tour les 23 et 24 mai pour le Rallye du Beaujolais, quatrième manche du Championnat de France des Rallyes Moto.