Sepang, Moto3, course : Oliveira emmène le suspens à Valence !

Sepang, Moto3, course : Oliveira emmène le suspens à Valence !

La fureur de vaincre de Miguel Oliveira face à la peur de gagner de Danny Kent, voilà résumé en quelques mots le scénario de l’avant-dernière épreuve du champion du monde Moto3 en Malaisie.

Pour la 3ème fois consécutive, Danny Kent a l’occasion d’assurer la couronne de champion du monde Moto3, et encore une fois l’Anglais a été pénalisé à l’issue de la qualification, comme de nombreux autres adversaires. Le leader du championnat du monde est rétrogradé à la 9ème place sur la grille de départ.

Avec 40 points d’avance et 50 encore possible pour son unique adversaire, la tâche de Kent semble aisée… Mais les chiffres sont cruels car depuis sa victoire devant son public de Silverstone, le pilote de l’équipe Kieffer n’a inscrit que 20 points sur 100. Aujourd’hui, une place parmi les 5 premiers ferait de lui le premier champion du monde Britannique en Grand Prix depuis Barry Sheene, il y a 38 ans, quel que soit le résultat de Miguel Oliveira.

Le Portugais s’extrait le premier de la grille de départ devant Navarro. Kent semble pétrifié, il sort du premier secteur en 13ème position.  Romano Fenati conclut le premier tour en tête en compagnie de ‘Peco’ Bagnaia et Miguel Olivieira. Darryn Binder part à la faute dans le sillage de Danny Kent, toujours médusé par l’enjeu et installé précairement en 14ème position. L’Anglais va même continuer à perdre des places pour descendre en 16ème position.

Aux portes du top 5, Zulfahmi Khairudin perd le contrôle de son train avant et chute. Quelques virages plus loin, son coéquipier Jakub Kornfeil prend brièvement la première position mais Oliveira récupère la tête au bout de la ligne droite suivante.

4 tours sont bouclés et le groupe de tête comprend désormais 13 unités. Oliveira aux commandes, Kent en 12ème position. Si les choses restent en l’état, il faudra attendre Valence pour désigner le champion du monde Moto3. Andrea Migno ne bouclera pas ce 4ème tour alors que Francesco Bagnaia passe de nouveau en tête.

Accrochage entre 2 machines de l’équipe Kieffer ! Vazquez et Ono sont à terre, le 3ème homme du team, Danny Kent, a évité ses coéquipiers d’un rien, il a même touché les machines turquoise au sol ! Reste que cela fait toujours 2 places « gratuites » de gagnées pour Kent qui se retrouve 10ème puis 8ème.

Pendant ce temps, le groupe de tête s’est réduit à 7 pilotes et Oliveira a repris l’avantage sur une Mahindra en feu. Les nouveaux corps d’injection installés sur les machines indiennes semblent efficaces, Bagnaia le confirme. Kent est donc 8ème, isolé. L’anglais produit son effort pour remonter sur les leaders et réduit son retard à chaque secteur. En 2 tours, l’affaire est bouclée, le carnage de ses coéquipiers a peut-être servi d’électrochoc pour Kent, désormais revenu au contact de Niccolo Antonelli, 7ème.

On est à la mi-course et le rythme se réduit légèrement, Fenati et Navarro se relayent en tête. Les esprits s’échauffent progressivement et Kent reste sagement à la dernière place de ce groupe de tête. A 4’’ des leaders, Enea Bastianini emmène un trio dans lequel on retrouve Alexis Masbou et John McPhee. Les 3 hommes évoluent dans les mêmes temps que les leaders. Un peu plus loin, en 12ème place, Jules Danilo roule seul.

A 5 tours du but, Antonelli, longtemps resté en queue de peloton, surgît en tête mais élargit sa trajectoire et retourne illico en 6ème position. L’Italien précède Danny Kent désormais 7ème devant Kornfeil. Le Tchèque repasse le leader du championnat dans la ligne droite. La Honda de l’équipe Leopard, privée de son garde-boue avant pour favoriser le refroidissement, accuse un léger déficit en terme de vitesse de pointe.

3 boucles encore à effectuer, Brad Binder s’invite à la première position, rapidement rappelé à l’ordre par son coéquipier Olivieira. Navarro talonne les 2 représentants de l’équipe officielle KTM et Fenati est également sur le coup. Le ton monte et Bagnaia descend… La Mahindra finit à terre.

Dans la même action, Kent se retrouve 6ème et attaque Antonelli pour aller chercher la 5ème position, celle qui ferait de lui le champion 2015. Il y a même 6/10ème d’avance pour l’Anglais sur le duo Antonelli-Kornfeil…

On entre dans le dernier tour sous le commandement de Jorge Navarro… Mais Antonelli est déjà revenu et reprend la 5ème place, Kent repasse mais l’Anglais rétrograde de nouveau.

En tête, les frites sont cuites et Oliveira s’impose magistralement devant son coéquipier Brad Binder et Jorge Navarro. Les Italiens Antonelli et Fenati finissent au pied du podium devant Jakub Kornfeil et Danny Kent 7ème. La peur de gagner était trop forte aujourd’hui encore pour faire de l’Anglais le champion du monde 2015. Il abordera la dernière épreuve à Valence avec 24 points d’avance sur Miguel Oliveira qui enregistre sa 5ème victoire.

Alexis Masbou achève sa course en 9ème position devant son coéquipier John McPhee. Jules Danilo enregistre le meilleur résultat de sa carrière avec la 11ème place à l'arrivée. Livio Loi termine 19ème.