Silverstone, MotoGP : Rossi gagne, élimine Marquez. Petrucci et Dovi repoussent Lorenzo

Silverstone, MotoGP : Rossi gagne, élimine Marquez. Petrucci et Dovi repoussent Lorenzo

Alors que tout le monde avait décidé de quitter les stands pour gagner la grille avec des pneus slicks puisque la course avait été déclarée dry, la pluie s’invitait pendant le tour de chauffe et tous les pilotes rentraient au bercail.

Ils mettaient alors tous les watts pour prendre une bonne place au cordon de départ de la pitlane mais là, face au nombre de pilotes présents, c’est-à-dire tous et à la confusion qui régnait alentour du feu rouge, la direction de course décidait de sortir le drapeau rouge et de remettre tout le monde sur la grille de départ d’une course cette fois ci déclarée « Wet ».

A ce moment et vu depuis les écrans, la pluie semblait tomber parcimonieusement et on voyait même Smith tenter le pneu pluie à l’avant et le slick à l’arrière avant de finalement se raviser et de passer en full pluie.

Il faut dire qu’à quelques secondes de s’élancer pour le tour de chauffe, le rêve de voir une course sur piste sèche s’évaporait entièrement puisque la pluie redoublait d’intensité.

On rappelle les positions sur la grille avant que les feux ne passent au vert. Marquez auteur d’une incroyable pole s’élançait devant Lorenzo, Pedrosa, Rossi, Pol espargaro et Smith.

Dovizioso, de son côté, n’avait pu faire mieux que la douzième position et Petrucci, cela a son importance, la dix-huitième.

Les feux passent donc au vert et c’est une fois de plus Jorge Lorenzo qui effectue le meilleur départ en prenant l’avantage sur Marquez.

Pedrosa, de son côté, se loupe et c’est Pol Espargaro qui bondit de la seconde ligne pour venir se placer juste devant Valentino Rossi qui, de son côté, conserve sa quatrième position.

Le premier tour était le modèle même de confusion et pendant que Lorenzo assurait la première place, Rossi passait Espargaro, puis Marquez, qu’Espargaro passait également, avant que Marquez ne repasse tout le monde pour clôturer la première boucle 412 millièmes derrière Lorenzo et avec Rossi aux fesses.

Le tour suivant, Rossi ne s’éternisait pas derrière Marquez qu’il passait et dans la foulée, il s’occupait également de Lorenzo qui lui-même, voyait (ou pas, vu la buée dans le casque) Marquez le dépasser.

L’Italien mettait directement la pression et au bout de la première boucle, Lorenzo pointait déjà à un peu moins d’une seconde.

Seul Marquez s’accrochait alors que derrière, les conditions de la mauvaise opération de Lorenzo se mettaient doucement en place avec le retour de Pedrosa mais aussi et surtout des deux Ducati, la GP14 de Petrucci et la GP15 de Dovizioso.

Et cette défaite aurait encore pu être pire mais pour ça, il aurait fallu éviter que Miller vienne éliminer Cal Crutchlow, son équipier, sur un freinage plus qu’optimiste en début de course. On notera que Crutchlow, reparti avec la seconde moto, a chuté en sortant des stands ou presque.

Devant, Rossi poussait en restant toujours extrêmement propre, Marquez suivait en étant toujours extrêmement à la limite.

Derrière eux, on pensait que Pedrosa  allait rapidement se débarrasser de Lorenzo mais c’est finalement Petrucci, et Dovizioso dans la foulée, qui s’en chargeait. Pedrosa les imitait mais pas pour longtemps puisque Lorenzo le repassait la boucle suivante.

Et c’est précisément à ce moment-là, que Marquez, à la limite pour suivre Rossi, dépassait cette limite et allait planter sa RCV dans le bac à gravier.

Marquez n’avait plus grand-chose à perdre avant le départ, mais désormais, avec 77 points de retard, il n’a certainement plus grand-chose à gagner dans ce championnat.

Rossi l’aura poussé à la faute et avec cette erreur et six courses à disputer, on peut certainement affirmer que d’une bagarre à trois pour le titre, on passe à une bagarre à deux.

Mais aujourd’hui, le plus fort, c’était Valentino Rossi. Que ce soit par la gestion de sa course face à Marquez ou face au retour de Petrucci qu’il surveillait sur les écrans autour de la piste.

On pensait que les pilotes Ducati allait pouvoir revenir sur lui et Petrucci pointait d’ailleurs à moins de 1,5 seconde à trois tours de la fin mais c’était sans compter sur la réaction du pilote Yamaha, plus que jamais leader du classement général.

Plus que jamais car derrière, Lorenzo rencontrait de nouveau des soucis de buée dans son casque et devait se contenter de la quatrième place.  

Revenu à moins de 2 dixièmes de Dovizioso, lui-même lâché par Petrucci, Lorenzo n’y voyait plus rien et rendait les armes à deux boucles de l’arrivée.

Il termine malgré tout quatrième et pointe désormais à 12 points de Rossi au championnat.

Petruccci de son côté, s’offre son premier podium en Grand Prix qui est également le premier de Pramac.

Il devance Dovizioso, Lorenzo et Dani Pedrosa qui a fini par rendre les armes et terminer à près de 6 secondes de Lorenzo.

C’est donc un weekend noir pour Honda qui perd de gros points au classement constructeur et qui voit ses derniers espoirs de titre pilote s’évaporer.

Bradley Smith, septième, pensait être le premier pilote britannique mais c’est finalement à Redding, sixième, que revient cet honneur.

On notera la quatorzième place de Di Meglio et la seizième de Loris Baz.

Rossi s’impose pour la première fois à Silverstone à moins de deux semaines de son Grand Prix à Misano où il arrivera surmotivé et en confiance. On notera aussi que c'est le second podium 100% italien de la saison après celui au Qatar.

 

Position Pilote Team Km/H Temps/Ecart
1 Valentino Rossi Movistar Yamaha MotoGP 153 46'15.617
2 Danilo Petrucci Octo Pramac Racing 152,8 +3.010
3 Andrea Dovizioso Ducati Team 152,8 +4.117
4 Jorge Lorenzo Movistar Yamaha MotoGP 152,7 +5.726
5 Dani Pedrosa Repsol Honda Team 152,4 +11.132
6 Scott Redding EG 0,0 Marc VDS 151,6 +25.467
7 Bradley Smith Monster Yamaha Tech 3 151,5 +26.717
8 Andrea Iannone Ducati Team 151,4 +29.393
9 Aleix Espargaro Team SUZUKI ECSTAR 150,9 +38.815
10 Alvaro Bautista Aprilia Racing Team Gresini 150,7 +41.712
11 Maverick Viñales Team SUZUKI ECSTAR 150,6 +44.776
12 Nicky Hayden Aspar MotoGP Team 150,2 +52.489
13 Hector Barbera Avintia Racing 149,2 +1'11.211
14 Mike di Meglio Avintia Racing 149 +1'15.292
15 Alex de Angelis E-Motion IodaRacing Team 148,8 +1'17.863
16 Loris BAZ Forward Racing 148,7 +1'19.310
17 Eugene Laverty Aspar MotoGP Team 148,7 +1'19.735
18 Claudio Corti Forward Racing 146,8 +1'58.086
19 Karel Abraham AB Motoracing 139,1 1 Tour
  Pol Espargaro Monster Yamaha Tech 3 151,5 6 Tours
  Marc Marquez Repsol Honda Team 152,7 8 Tours
  Stefan Bradl Aprilia Racing Team Gresini 150,2 8 Tours
  Cal Crutchlow LCR Honda 107,7 16 Tours
  Jack Miller LCR Honda 146,3 18 Tours
  Yonny Hernandez Octo Pramac Racing