Stefania : « Valentino est plus fort qu'en 2015 »

Stefania : « Valentino est plus fort qu'en 2015 »

Certains l'appellent par son nom complet, Stefania Palma, tandis que d'autres la surnomment « Mamma Stefania ». Connue comme étant la mère de Valentino Rossi, elle était présente pour la première fois de la saison 2016 à Jerez de la Frontera.

Chez les italiens peut-être plus qu'ailleurs, « la Mamma est sacrée » et cela se voit généralement dans les paddocks européens. Il n'est en effet pas rare d'apercevoir à l'écran une certaine Stefania, mère d'un certain pilote Yamaha, comme ce fut récemment le cas lors d'un certain Grand Prix d'Espagne 2016.

Avec l'arrivée de Luca Marini en Championnat du Monde Moto2, elle a désormais deux fils engagés dans la compétition et cela n'est pas pour la rassurer. Rajoutez à cela le soutien apporté à son amie Nathalie Bulega, mère du jeune Nicolo avec qui elle vit intensément la course Moto3, et vous avez une personne au visage fatigué le dimanche soir. « Prête à dormir au moins 12 heures ! » plaisantent à ce sujet nos confrères de La Gazzetta dello Sport.

Les journalistes italiens ont justement profité de l'occasion pour interroger Stefania au terme d'un Grand Prix éprouvant. « Je suis arrivé ici très inquiète, a-t-elle expliqué, précisant que cette première en Europe est toujours spéciale. Il a fallu attendre la pole de samedi pour que je commence à pouvoir parler. » 

À propos de la course qu'a réalisé son fils, elle ne se dit « pas particulièrement étonnée. Il était extrêmement précis sur sa machine, lui et son équipe savaient ce qu'ils font. Cela ressemblait presque à une course de Formule 1, la stratégie a été étudiée au détail près ». Et lorsque Lorenzo a commencé à revenir sur lui ? « Je regardais les temps de chaque secteur et ça allait, j'étais plutôt calme. »

« Cette année, il est plus fort qu'en 2015, poursuit-elle. Une fois de plus, il a changé sa façon d'appréhender les courses. Dans cet ère Lorenzo-Marquez tout va toujours plus vite, il n'est jamais possible de reprendre son souffle ». Lorenzo, justement, n'avait pas le visage des grands jours à l'arrivée et n'a pas été plébiscité par la foule. « Cela m'attriste de voir ça. Je l'ai applaudi sur le podium et j'ai félicité ses mécaniciens pour tout le travail accompli. » 

 

Avec cette arrivée en Europe, la saison semble désormais lancée pour les pilotes de la catégorie reine. Bien qu'elle trouve le Docteur meilleur que l'année dernière, Stefania n'ignore pas que ses rivaux progressent aussi : « Lorenzo et Marquez sont déjà en train de travailler afin de le battre dès la prochaine course. Et encore une fois, Vale va essayer de les avoir d'une autre manière. » 

Enfin, nos confrères lui ont demandé si elle se rendait compte du fait que Rossi faisait désormais partie des légendes du sport. Mais ça, elle l'a « déjà compris depuis longtemps [...] Il est fort comme Ali, avec son énergie et sa condition physique. De Pelé et Maradona il a l'élégance dans la gestuelle athlétique, mais aussi la précision de Jordan. Il est aussi constant que Federer et autant travailleur que Mennea. Et puis il a un soupçon de Tomba, parce que quand il atteint ses objectifs, Valentino transmet beaucoup de joie à tout le monde. »