Viñales veut se décider rapidement pour 2017

Viñales veut se décider rapidement pour 2017

Maverick Viñales court toujours après ses premières récompenses. C'est en sixième place seulement qu'il a conclu le premier Grand Prix européen de la saison, sans parvenir encore à toucher du doigt les résultats auxquels il prétend.

Voir les Yamaha officielles réaliser un doublé sur ce Grand Prix d'Espagne ne fait qu'alimenter encore un peu plus la réflexion du jeune pilote, approché par la marque d'Iwata pour rejoindre Valentino Rossi l'an prochain.

"Bien sûr, ça me fait réfléchir. Quand je les vois 1er et 2e et que Aleix [Espargaró] et moi on est 5e ou 6e, ça fait un peu réfléchir", pointe Viñales. S'il continue à affirmer sa confiance en Suzuki, l'Espagnol a tout de même un choix à faire et il ne veut plus tarder : "Je veux désormais éclaircir les choses rapidement, parce que Lorenzo a pris sa décision. Maintenant je pense qu'il est important que je me sorte ça de la tête et que je me concentre sur la course."

Un potentiel pas complètement exploité

Si Maverick Viñales n'a pu jouer les premiers rôles sur le Grand Prix d'Espagne, c'est qu'il s'est battu tout le week-end pour tenter de régler au mieux sa GSX-RR. En vain. "On a eu beaucoup de mal avec les réglages", reconnaît-il, alors que son coéquipier a, pour la première fois de la saison, pris l'avantage en piste.

"Aleix a été très fort sur les premiers tours. Je pense qu'il a trouvé de meilleurs réglages sur cette piste. J'ai pu voir qu'il était beaucoup plus à l'aise sur la moto, tandis que je glissais beaucoup", pointe celui que l'on surnomme Mack. "L'année dernière aussi, Aleix a été très, très fort ici, il avait fini 7e alors que la moto était beaucoup plus lente qu'aujourd'hui. Je sais que cette piste est très bonne pour lui, mais j'étais proche et régulier. Dans le dernier tour je n'ai pas attaqué, je sentais que l'avant était en permanence à la limite et je ne voulais pas tomber. Sixième, c'est une bonne position."

"Je trouve cependant que l'on n'a pas poussé la moto à 100% On n'a pas trouvé les bons réglages parce que cette moto peut faire plus", poursuit l'Espagnol qui compte beaucoup sur la journée d'essais au programme aujourd'hui à Jerez. Il aimerait notamment trouver une solution pour pouvoir utiliser le même pneu avant que les leaders, lui qui a dû disputer cette course avec la gomme medium là où les hommes du podium ont préféré la hard.

"On va désormais sur des pistes qui me sont très favorables, comme Le Mans, le Mugello ou Montmeló. Il faut travailler dure et rester concentré, parce que même si on parait loin, on n'était qu'à 8 secondes du podium", prévient le pilote Suzuki, qui maintient donc un retard stable sur le trio de tête par rapport à Austin.

Après cette quatrième manche de la saison, Maverick Viñales monte au 6e rang du championnat, où il se tient dans un mouchoir de poche avec les frères Espargaró.